Notre BLACK FRIDAY continu : Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

Vaccination : Le coup d'accélérateur donné par le gouvernement est-il juste un coup de com' ?

Quelques jours seulement après avoir été édictées, les mesures du gouvernement pour accélérer la vaccination ressemblent de plus en plus à un écran de fumée pour masquer le manque de doses

vaccination en france
en-stock-masques-de-bouche-jetables-anti-pollution-poussi-re-bouchons-de-bouche-3-couches-meltsouffl
  • En France, les mesures s’accumulent pour permettre d’accélérer la cadence de la vaccination.
  • Après avoir notamment augmenté la vaccination le week-end dernier ou ouvert la vaccination aux pharmaciens, une proposition est faite pour également permettre aux vétérinaires de vacciner.
  • Mais derrière ces mesures, de nombreux couacs semblent montrer que la lenteur de la vaccination ne se joue pas là.
5-100-pi-ces-kn95-bouche-masque-respirateur-brume-preuve-respiration-valve-masques-faciaux-anti-poussi

Tout avait pourtant si bien commencé. La semaine dernière, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran annonçaient une accélération massive de la vaccination. Les pharmaciens obtenaient le droit de vacciner à leur tour, tandis que le week-end de l’annonce, une vaccination massive était déployée en France : 200.000 doses le samedi, et 100.000 le dimanche – 20 fois plus que le dimanche précédent. De quoi croire, le temps de quelques jours, a une réelle mise en marche de la machine et enfin une « vaccination à tour de bras » contre le coronavirus.

Et puis dimanche soir, l’énorme désillusion a eu lieu, sous la forme d’un mail de la Direction générale de la Santé à 22 heures passé. « Il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins compte tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca », des doses alloués aux pharmaciens. Alors que le député Loïc Dombreval a demandé à Olivier Véran une autorisation pour que les vétérinaires puissent vacciner à leur tour, la question se pose. Toutes ces mesures ne sont-elles pas des écrans de fumées pour faire croire à une accélération de la vaccination alors que les doses sont désespérément limitées ?

Le bouchon de février à nouveau redouté

« C’est en tout cas ce que l’on peut craindre », soupire le docteur Jérôme Marty, président du syndicat Union française pour une médecine libre : « Il y a une volonté de donner une impression de mouvement ou de faire du chiffre à tous crins à court terme. » Il prend l’exemple de la campagne de vaccination en janvier, qui avait subitement accéléré… parce que les doses réservées pour la seconde injection (les vaccins Pfizer et AstraZeneca nécessitent deux doses) furent utilisées pour vacciner plus de personnes une première fois (les primo-injections). Un résultat non sans conséquence, puisque en février, le nombre de primo-injections avait fortement reculé, car les doses disponibles furent consacrées à faire des secondes injections. Résultat, un casse-tête logistique et un faible nombre de personnes vaccinées pour le mois de février.

 

Lire la suite sur 20min.fr

Protégez-vous avec notre sélection de masque à petit prix sur le site https://www.masquemalin.fr/

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,