Notre BLACK FRIDAY continu : Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

VOTATIONS DU 13 JUIN : Un large oui se profile pour la loi Covid-19

Le résultat s’annonce incertain pour les initiatives sur l’eau potable et les pesticides. En revanche, une grande majorité du peuple veut accepter la loi Covid-19, selon un sondage Tamedia/20minutes.

15-styles-masque-facial-jetable-masque-3ply-oreille-boucle-cinq-pointu-toile-impression-masque-mascarillas-mascaras

L’agenda des prochaines votations fédérales est bien rempli, les Suisses étant appelés à se prononcer sur cinq objets: l’initiative populaire pour une eau potable propre et une alimentation saine, l’initiative populaire «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse», la loi Covid-19, la loi sur le CO₂ ainsi que la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme.

50-10-pi-ces-enfant-visage-maskn-enfants-jetable-masque-facial-3-couches-dessins-anim-s

Selon la première vague du sondage Tamedia/20minutes, les deux initiatives phytosanitaires sont actuellement acceptées par une petite majorité. 54% des personnes interrogées comptent dire oui à l’initiative pour une eau potable et une alimentation saine. Le camp du non se monte à 43%.

 

 

10-pi-ces-100-pi-ces-ffp2-masques-faciaux-pm2-5-masques-faciaux-5-couches-poussi

Selon les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen, l’approbation au texte varie énormément selon les préférences politiques des votants. Ainsi, 89% des sympathisants des verts comptent glisser un oui dans l’urne le 13 juin prochain. Ce taux s’élève à 83% pour ceux du PS et 77% pour les partisans des Vert’libéraux. En revanche, seuls 28% des électeurs de l’UDC, 36% de ceux du PLR et 39% de ceux du centre y sont favorables.

L’initiative demande que la Confédération veille à ce que l’agriculture, par une production répondant à la fois aux exigences du développement durable et à celles du marché, contribue substantiellement à la sécurité de l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires saines et en eau potable propre. La Confédération devrait ainsi inciter les paysans à atteindre ce but par des aides pour les exploitants apportant la preuve qu’ils satisfont à des exigences de caractère écologique, qui comprennent la préservation de la biodiversité, une production sans pesticides et des effectifs d’animaux pouvant être nourris avec le fourrage produit dans l’exploitation.

L’initiative «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» serait, elle, acceptée à 53% et rejetée à 43%. Ici aussi l’approbation est très élevée parmi les sympathisants des partis de gauche et écologiques et très basse au sein des électeurs des partis de droite et du centre. Le texte est par ailleurs davantage accepté par les femmes et les personnes habitant en ville.

noir-chat-impression-coton-masques-bouche-casquette-coupe-vent-anti-poussi-re-respirant-multi-usages-s

Le sondage a aussi révélé un point intéressant: l’approbation au texte augmente avec l’âge des votants. Ainsi, seuls 44% des jeunes âgés entre 18 et 34 ans disent oui au texte contre 60% des personnes de plus de 65 ans. Le politologue Fabio Wasserfallen confirme qu’il s’agit là d’un point «captivant». Il souligne néanmoins qu’il est encore trop tôt pour donner une explication détaillée: «Il faut attendre et regarder comment l’approbation des différentes tranches d’âge évolue lors des prochaines vagues du sondage. Actuellement, l’objet est peut-être encore peu connu des votants.»

10-50pc-unisexe-chat-noir-imprim-doux-masques-bouche-masques-pour-adultes-3-couche-de-protection

L'initiative populaire «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» demande d'interdire l'utilisation de ces produits dans la production agricole ainsi que pour l'entretien des sols et des paysages. Elle réclame également l'interdiction d'importer à des fins commerciales des denrées alimentaires qui contiennent des pesticides de synthèse ou qui ont été fabriquées à l'aide de ces produits.

Une très grande majorité (66%) de la population compte accepter la loi Covid-19. Les sympathisants de tous les partis l’approuvent largement. Seuls ceux de l’UDC la rejettent à 37%. La loi a été élaborée par le Conseil fédéral et le Parlement pour assurer la continuité des aides tant qu’elles seront nécessaires. Un référendum a été lancé contre la loi. Le comité référendaire estime qu’elle a été élaborée dans la précipitation, sans consultation des citoyens.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,