Notre BLACK FRIDAY continu : Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

Déconfinement à Paris : La préfecture veille au respect des règles sanitaires dans les restaurants

REPORTAGE Ce mercredi midi, la préfecture de police de Paris effectuaient des contrôles dans les restaurants pour s’assurer du respect du nouveau protocole sanitaire

640x410_trois-agents-direction-departementale-protection-populations-assure-protocole-sanitaire-bien-respecte
10pc-masque-noir-jetable-masque-d-oreille-boucle-coupe-vent-brumeux-brume-pollution-masque-mode-l
  • Ce mercredi, les restaurants peuvent de nouveau accueillir des clients en salle, à hauteur de 50 % de leur capacité.
  • Les inspecteurs de la direction départementale de la protection des populations à Paris s’assurent que le protocole est respecté.
  • Si pour l’heure, la pédagogie prime, en cas de non-respect de ces règles, une fermeture administrative peut être ordonnée.

A quelques minutes du coup de feu de midi, Jocelyne, gérante d’une pizzeria à deux pas de la place de la République, dans le 11e arrondissement de Paris, n’a pas une minute pour souffler. Après six mois de fermeture due à la pandémie de coronavirus, elle ne sait plus où donner de la tête entre les tables à nettoyer et à dresser, la petite terrasse à aménager, les parasols à ressortir. « Vous ne pouvez pas revenir demain, là, c’est quand même un peu compliqué ? », souffle-t-elle lorsque trois inspecteurs de la direction départementale de la protection des populations à Paris, chargés de s’assurer que les règles sanitaires sont respectées, se présentent à la porte.

« Ça ne prendra vraiment pas longtemps », insiste le major Patrick Martin, voyant qu’un petit rappel du nouveau protocole entré en vigueur ce mercredi n’est pas de trop. Si le gel hydroalcoolique et les ardoises – pour éviter que les menus ne passent de main en main – sont d’ores et déjà sur les tables, elle ignorait qu’elle était tenue d’installer un écriteau précisant le nombre de places maximum dans son établissement – 50 % de la capacité totale jusqu’au 30 juin – et un cahier pour recueillir les noms et numéros de téléphone des clients.

« Vous pouvez également installer l’application Stop Covid pour que les gens n’aient plus qu’à scanner un QR Code », lui explique l’agent sanitaire. Face à lui, la restauratrice, âgée de 71 ans, a l’air un peu perplexe. « Vous savez, moi si je pouvais, je n’accepterais que des gens vaccinés », assure-t-elle. « Ah non, ça madame, vous ne pouvez pas, ce n’est pas obligatoire », lui répond-on.

50-10-pi-ces-enfant-visage-maskn-enfants-jetable-masque-facial-3-couches-dessins-anim-s

Une mission pédagogique

Ce mercredi, l’heure est à la pédagogie. « Sauf évidemment si on tombe sur des tablées de 30 personnes », sourit Tommy Joncart, inspecteur de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Depuis un an et demi, les protocoles sanitaires​ édictés au gré des « vagues » d’épidémie ont évolué tant de fois que certains peinent à s’y retrouver.

A quelques pas de la pizzeria, les agents remarquent, dans un restaurant oriental, une table dressée pour huit personnes. « Monsieur, c’est six personnes maximum par table à l’intérieur », rappelle l’inspecteur. « Oui, je sais, j’ai prévu d’installer quatre clients ici mais je préfère dresser toutes les tables, ça montre que le resto est vivant », répond le restaurateur. En revanche, lui aussi ignorait qu’il était tenu de mettre un QR code à l’entrée de son restaurant ou, à défaut, un cahier. « On est noyé sous beaucoup d’infos, confie-t-il, mais je ne me plains pas, par rapport à d’autres pays, on a été beaucoup aidé. »

Un seul gérant semble peu au fait des mesures

En une heure et demie, ces agents de la préfecture de police de Paris se sont rendus dans cinq restaurants. Aucune infraction majeure n’a été constatée, le soleil, il est vrai, poussant les clients à s’attabler en terrasse – désormais accessible en totalité – plutôt qu’en salle. Et seul l’un des gérants, parlant très mal le français, semblait peu au fait des mesures.

10-50pcs-jetable-non-tiss-3-couches-filtre-masque-papillon-impression-femmes-homme-bouche-masque-facial

Les agents prévoient de le contrôler à nouveau dès la semaine prochaine pour s’assurer que toutes les mesures sanitaires ont été prises. Si ce n’est pas le cas, une mise en demeure relevant tous les points non conformes lui sera notifiée. Il aura alors 24 heures pour rentrer dans le rang avant que le commissariat de quartier n’effectue un nouveau contrôle pouvant conduire, cette fois, à la fermeture administrative.

« C’est heureusement très rare, notre mission est avant tout d’accompagner ces restaurateurs », souligne Eddy Kassa, l’adjoint au chef de service « cafés et restaurants ». Et plus encore en cette période de crise sanitaire. Au cours de ces contrôles, beaucoup leur confient leurs difficultés et leurs craintes après ces six mois de fermeture forcée. Jocelyne, qui prend chaque année un mois de vacances en août, a prévu de rester ouverte tout l’été pour tenter de rattraper le manque à gagner. Son voisin, lui, espère que toutes ces mesures leur permettront de ne pas avoir à refermer. « Ce serait catastrophique », souffle-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,