Notre BLACK FRIDAY continu : Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

Coronavirus : « Renforcer la vaccination dans les lieux touristiques pourrait créer des pénuries ailleurs »

INTERVIEW Pour Michaël Rochoy, médecin généraliste et cofondateur du collectif « Du côté de la science », une telle mesure poserait

ffp2-masque-facial-kn95-mascarillas-5-couches-filtration-jetable-respirant-masque-protecteur-anti-poussi-re-masque
  • Le ministère de la Santé réfléchit à organiser une répartition différente des doses de vaccins durant l’été pour en augmenter leur nombre dans les zones les plus touristiques.
  • Une stratégie qui pourrait pénaliser les zones les moins fréquentées en France l’été, tout comme les personnes ne partant pas en vacances.
  • Si la migration des doses entre les régions paraît réalisable, celle de personnels pour administrer ces vaccins est beaucoup plus complexe durant cette saison pendant laquelle les soignants travaillent déjà en effectif réduit.
10-50pc-unisexe-chat-noir-imprim-doux-masques-bouche-masques-pour-adultes-3-couche-de-protection

Sea, sex and Pfizer ? Comme le révèle Franceinfo, l’exécutif envisage d’augmenter le nombre de doses de vaccin dans les zones touristiques pendant les vacances estivales. Objectif affiché : maintenir le rythme de la campagne vaccinale ou encore permettre aux personnes ayant eu une première dose de vaccin dans leur département de résidence, de recevoir leur seconde sur leur lieu de vacances.

Une bonne idée présentée ainsi, mais qui cache plusieurs inconvénients mis en lumière par Michaël Rochoy, médecin généraliste à Outreau et cofondateur du collectif « Du côté de la science ».

Se faire vacciner pendant ces vacances d’été, est-ce vraiment le bon moment ?

Il y a toujours une baisse de l’activité de soin pendant ces deux mois et particulièrement des soins de prévention, comme les vaccins. Personne ne pense à faire son rappel de tétanos ou un frottis pendant ses vacances au bord de la mer. Les vacanciers n’ont pas envie de prendre du temps, même juste une heure, pour faire cela. Sans compter sur les possibles risques d’effets secondaires. On ne veut pas se retrouver en état grippal pendant 24 heures en plein milieu de ses congés. Le plus logique serait d'inciter les gens à se faire vacciner avant de partir afin d’éviter les déplacements de population potentiellement contaminée.

Jusqu’à présent, il fallait savoir utiliser Doctolib pour se faire vacciner, maintenant il faut partir en vacances ! Il y a peut-être des choses plus égalitaires à proposer que de mettre la priorité sur ceux qui peuvent partir en vacances. On pourrait par exemple réfléchir par catégorie : tous les professeurs ou bien tous les étudiants par exemple.

Comment le gouvernement peut-il « augmenter » les doses dans certaines régions ?

Je ne connais pas en détail le plan envisagé par le ministère de la Santé, mais c'est sûr qu’il ne va pas y avoir d’apparition magique de nouvelles doses de vaccins. Donc cela veut dire que l’on va ponctionner ou réorienter les flux de doses de certains départements et régions pour les envoyer dans des zones plus touristiques. Il est vrai que le vaccin doit suivre la population et que si le nombre de personnes double à un endroit, il faut que le nombre de doses de vaccin augmente également.

masque-chirurgical-m-dical-jetable-de-50pcs-masque-facial-d-adultes-belle-fleur-l-gante-imprime

Si on prend les doses de la Creuse parce que les gens y partent moins, pour les mettre en région Paca où il y a beaucoup de touristes l’été, ce n’est pas forcément une bonne chose. Ni très sympa. Et à moins que l’on croule sous les doses de vaccins cet été, ce qui n’est absolument pas le cas aujourd’hui, il y a un risque que cela crée des pénuries à certains endroits. Or il y a des délais à respecter entre deux injections de vaccins. Comment les gens vont faire s’ils se font injecter la première dose en vacances dans le Sud et qu’en rentrant chez eux dans le Nord, il n’y en a plus?

Un tel plan est-il possible d’un point de vue logistique ?

C’est une chose d’augmenter le nombre de doses à un endroit, mais il faut aussi du personnel pour les injecter. Comme tous les autres Français, les médecins, infirmiers et pharmaciens partent en vacances. L’été, il y a toujours moins d’activité, mais également moins de personnels à disposition. Ça va être compliqué de les forcer à changer de département le temps des vacances pour vacciner des touristes. D’autant qu’ils doivent aussi assurer les soins de leurs patients chez eux. Personnellement, je prévois mes vacances très en amont pour pouvoir organiser le planning de rendez-vous en fonction.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,