Offre BLACK FRIDAY Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

Coronavirus : Non, les personnes vaccinées ne doivent pas se mettre en quarantaine cet hiver

Selon le professeur Christian Perronne, très critique à l'égard des mesures sanitaires prises par le gouvernement et fervent soutien de Didier Raoult, les personnes vaccinées contre le Covid-19 seraient exposées à des variants graves cet hiver

50pc-rose-violet-vert-jetable-masque-rouge-bouche-masques-anti-poussi-re-masque-personnel-3ply-boucle
  • Depuis quelques jours, une vidéo du professeur Christian Perronne, ancien chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) est très partagée sur les réseaux sociaux.
  • Dans celle-ci, le pourfendeur des mesures sanitaires contre le coronavirus et défenseur de l'hydroxychloroquine affirme que les personnes vaccinées sont dangereuses et qu'elles vont devoir se mettre en quarantaine durant les mois d'hiver, sous peine de risquer un variant grave du Covid-19.
  • Avec les éclairages de l'AP-HP, 20 Minutes a mené l'enquête.
50-pi-ces-3-couches-bouche-masque-jetable-masques-respirants-personnalis-fleur-sp-ciale-plaid-flocon

« Les personnes vaccinées sont dangereuses pour les autres. Elles doivent se mettre en quarantaine durant les mois d’hiver, sous peine de risquer une maladie grave. » Dans une vidéo en anglais qui circule beaucoup sur les réseaux sociaux, Christian Perronne tient une position tranchée sur les vaccins anti- Covid-19 et alerte sur l’émergence de nouveaux variants. L’ancien chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine), qui a été démis de ses fonctions par le directeur de l’AP-HP en décembre 2020, explique que le danger de contracter une forme grave du coronavirus a été établi par des médecins israéliens. « Les risques sont multipliés par 10 à chaque injection du vaccin ! », insiste-t-il.

10-50pcs-jetable-non-tiss-3-couches-filtre-masque-papillon-impression-femmes-homme-bouche-masque-facial

A la suite de cette vidéo, extraite d'une interview donnée à un site complotiste publiée à la mi-septembre 2021, des  opposants au vaccin contre le Covid-19 n’ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. « Il serait temps d’écouter les vrais experts », plaide un internaute. D’autres expliquent que Christian Perronne a « une vision éclairée et engagée » de la crise sanitaire actuelle.

 

50-10-pi-ces-enfant-visage-maskn-enfants-jetable-masque-facial-3-couches-dessins-anim-s

Le vaccin met-il en danger les personnes qui l’ont reçu ? 20 Minutes a mené l’enquête.

FAKE OFF

« C’est faux ! », s’exclame Michaël Rochoy, médecin généraliste, chercheur en épidémiologie et membre du collectif « Du côté de la science ». « Dans sa tête, les gens vaccinés auraient davantage tendance à être asymptomatiques. Donc, elles auraient plus tendance à transmettre le virus. Mais les chiffres le montrent, c’est faux. » Dans une étude publiée le 28 juin, l’institut Pasteur rappelle qu’« une personne non-vaccinée a douze fois plus de risques de transmettre le SARS-CoV-2 qu’une personne vaccinée ».

masque-chirurgical-m-dical-jetable-de-50pcs-masque-facial-d-adultes-belle-fleur-l-gante-imprime

Pour les personnes vaccinées contre le Covid-19, la quarantaine est un non-sens, poursuit Michaël Rochoy. « Quasiment tout le monde est vacciné en France, pourquoi isoler la majorité de la population ? Les personnes vaccinées ont au contraire plus de chance de faire une forme bénigne de la maladie. » Dans une étude réalisée en août, la Dress souligne que « les entrées en soins critiques pour un million de personnes sont 11 fois moindres parmi les personnes complètement vaccinées que parmi les personnes non vaccinées ».

En conclusion, les études et les spécialistes montrent que, non seulement les personnes vaccinées ont moins de chance de transmettre le Covid-19, mais elles développent également moins souvent des formes graves de la maladie. La vaccination contre le Covid-19 en France aurait permis d’éviter 39.100 admissions en soins intensifs (avec une fourchette comprise entre 26.100 et 57.100) et 47.400 décès (entre 36.200 et 62.800), a même avancé une récente étude menée par l’université de Montpellier avec les CHU de Nîmes et de Caen.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,