Notre BLACK FRIDAY continu : Jusqu'à -80% sur toute la boutique !

Coronavirus : Les tests PCR coûteront 44 euros à partir du 15 octobre pour les non-vaccinés, les antigéniques 22 euros minimum

Si les tests pour raison médicale continueront d'être remboursés, l'idée est toujours d'inciter à la vaccination

50pc-rose-violet-vert-jetable-masque-rouge-bouche-masques-anti-poussi-re-masque-personnel-3ply-boucle

L’annonce date du mois de juillet, elle avait été confirmée la semaine dernière par Jean Castex, et on connaît désormais le prix : à partir du 15 octobre, les tests PCR « de confort » pour les personnes majeures non-vaccinées coûteront 44 euros. Les tests antigéniques seront eux facturés 22 euros dans un laboratoire, 25 voire 30 euros le week-end dans une pharmacie. Enfin, les autotests à 5,20 euros ne seront plus gratuits quand ils sont réalisés devant le pharmacien. Des montants équivalents à ce que payent les touristes étrangers depuis le mois de juillet.

Il restera cependant des exceptions à la fin de la prise en charge totale de ces tests. Ils resteront gratuits pour les personnes tout juste majeures qui sont encore au lycée, ainsi que pour les personnes qui souffrent d’une contre-indication au vaccin. Pour ceux qui sont vaccinés mais présentent des symptômes ou vont subir une opération chirurgicale, les tests seront gratuits également.

Un risque avec l’arrivée du froid ?

Les cas contacts signalés par l’assurance maladie et les personnes majeures non-vaccinées mais présentant des symptômes et une ordonnance de moins de 48 heures seront également prises en charge. Et dans le cas d’un test antigénique dont le diagnostic devrait être confirmé, le test PCR restera gratuit les deux jours suivants en laboratoire.

10-50pcs-jetable-non-tiss-3-couches-filtre-masque-papillon-impression-femmes-homme-bouche-masque-facial

« La logique est de rembourser les tests liés à des motifs réellement médicaux, et de continuer à inciter à se faire vacciner », a insisté le Premier ministre. Il reste environ 6 millions d’adultes à convaincre, qui paieront donc cher leur séance cinéma à défaut de présenter un pass sanitaire. Mais l’épidémiologiste Pascal Crépey craint surtout que « moins de personnes positives iront se faire tester » avec le rebond attendu de l’épidémie de coronavirus à l’automne.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,